L'HORIZON DES ÉVÉNEMENTS

FRAGMENT 5

MÉLANGER, SUPERPOSER, PEINDRE

Horizontale, verticale, telles sont les deux dimensions spatiales de l’écriture. Ce croisement orthogonal est

aussi une mesure du paysage : notre horizon dépend

de notre position debout dans l’instant présent.

Peindre, c’est mettre en œuvre une transformation au même titre que l’écriture, passant par différentes phases de germination, mais aussi de destruction.

Superposer différents plans de matière colorée sur

la surface, c’est accumuler des strates géologiques,

c’est aussi associer points de vue frontal et aérien, infinis d’en haut et d’en bas. Recouvrir, raturer, s’assimilerait presque au palimpseste, pour faire advenir un plan hybride où l’espace est indissociable du temps.

Projet : réalisation d’un ensemble de peintures de grands formats (200 x 300 cm) avec des matériaux hétérogènes (encre, cuivre, huile, photo, empreintes, impressions…).

WPEI1-DSC00795.jpg
WDECOUPE-TOILE1_DSC00833_edited_edited.j

Projet de livre en cours.

Huile sur toile découpée. Collage de toile de voile. 42 x 63 cm. 2020.

Vue d'atelier. 2020
press to zoom
Schéma d'un arbre.
press to zoom
Vue d'atelier. 2021
press to zoom
Etude schéma
press to zoom
Schéma d'un arbre.
press to zoom
Schéma d'un arbre.
press to zoom
1/1

Vue d’atelier. Travail en cours. Schéma d’un arbre.

Encre de Chine sur papier marouflé sur toile, feuilles de cuivre oxydées. 295 x 195 cm. 2020.

Schéma.

Encre de Chine sur papier Fabriano. 140 x 100 cm. 2021.