© christine jean

l'eau d'en haut/water from above

résidence en baie de Somme. 2006/residency

En 2006, j’ai présenté au musée de l’Abbaye de Saint-Riquier un cycle de peintures réalisées à partir de mes observations dans la baie de Somme. Mes questions, qui portent de manière récurrente sur l’espace du paysage dans l’espace de la peinture, ont trouvé une résonance dans cet endroit de rencontre entre terre et eau. Durant plusieurs mois, j’ai parcouru ces paysages, je les ai dessinés, photographiés, survolés en ULM, afin de m’en imprégner, pour tenter ensuite d’en recréer la fluidité, la substance, les mouvements. L’exposition au musée de l’Abbaye de Saint-Riquier montrait douze peintures de grand format mêlées d’huile et de bitume accompagnées de nombreux petits formats et de mes carnets de recherche, ainsi qu’un ensemble de 1 003 terres cuites émaillées à l’oxyde de cuivre, réalisées d’après les formes des galets des plages environnantes.


 

In 2006, I showed a set of paintings inspired by my observations of the Baie de Somme at the Museum of the Abbey of Saint-Riquier. The meeting ground between earth and water echoed my reccuring questions about the space of landscapes within the space of painting. For several months, I traveled through these landscapes, drew and took pictures of them, overflew them in ULM, in order to immerse myself in them before trying to recreate their fluidity, substance and movements. The exhibition at the Museum of the Abbey of Saint-Riquier displayed twelve large paintings mixed with oil and alsphat, accompanied with small formats and my sketchpads, as well as a set of 1,003 enameled copper oxide terra-cottas, modeled after the forms of pebbles of the surrounding beaches.